Le CITY HUNTER 100% japonais de Netflix pourrait avoir une suite surprenante

Sur Netflix depuis le 25 avril dernier, la nouvelle adaptation de City Hunter enterre évidemment l’adaptation française dérisoire qui était plus proche de l’esprit du Club Dorothée que du manga culte mi-libidineux/mi-ténébreux de Tsukasa Hōjō.

L’histoire d’amour entre Netflix et le manga a commencé en 2017 avec la ratée (mais pas détestable) adaptation live de Death Note. Par la suite, Netflix avait fait un nouveau faux pas avec l’adaptation pour le coup réellement foireuse de Cowboy Bebop. Puis le miracle se produit avec la superbe adaptation d’Alice in Borderland, la plus ou moins correcte adaptation de Yu Yu Hakusho et celle surprenante de One Piece.

Netflix poursuit sur sa lancée en confiant l’adaptation du manga culte à son pays d’origine, le Japon. Les ruptures de ton totalement réussies sont un savant mélange entre situation bad-ass et situation ridicule. Un art délicat depuis longtemps acquis par les cinéastes asiatiques.

Aujourd’hui, on apprend par l’intermédiaire de Ryohei Suzuki, le comédien qui incarne Ryo Saeba, que le film signé Yūichi Satō pourrait avoir une suite :

« Si vous regardez le film à nouveau, vous devriez y découvrir quelque chose au sujet de Umibozu [Mammouth]. Et si on est suffisamment chanceux pour avoir le droit à une suite, il y aura clairement Umibozu dedans, et il y aura définitivement un café nommé Cat’s Eye« .

Le comédien poursuit en révélant à GeekCulture que le prochain film pourrait explorer les éléments de la backstory tragique de Ryo Saeba :

« J’espère que l’histoire restera fidèle au manga et, avec de la chance, elle expliquera pourquoi Ryo est aussi fort. Elle pourrait dévoiler quelle sorte d’enfance il a pu avoir, faire des révélations sur son père adoptif, ses traumas.« 

Rien n’a été annoncé officiellement par Netflix, mais le comédien assure :

« Ça n’arrivera que si le public aime ce film. Donc si vous l’avez vu et que vous l’avez aimé, dites-le à tout le monde et envoyez des mails à Netflix !« 

Pour l’heure, le retour de l’étalon de Shinjuku se porte bien. City Hunter a été le film en langue non-anglaise le plus regardé de la plateforme quatre jours après sa sortie, rentrant dans le top 10 de 32 pays.

À Propos de Tirry

Créateur et rédacteur en chef de Celestial Empire, connu également pour être le tenancier du site Jackie Chan France

À LIRE AUSSI

La fresque de Zhang Yimou FULL RIVER RED débarque au cinéma en France cet été !

Plus gros carton du box-office chinois de l’année dernière avec 626M$ de recettes, Full River …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *