Cet été, le cinéaste Soi Cheang bouscule les salles françaises

Le cinéaste de Hong-Kong, Soi Cheang a le vent en poupe depuis son superbe polar très noir Limbo en 2021.

Alors que son dernier film cartonne actuellement en Chine avec City of Darkness, en France, le public pourra découvrir dès le 10 juillet sous la houlette de Carlotta Films, son précédent film sorti l’année dernière en Asie. À savoir, Mad Fate, un thriller surnaturel pour lequel il renoue avec Gordon Lam.

Par une nuit d’orage, un maître de Feng Shui tente de sauver une prostituée d’une mort certaine, mais le destin en a décidé autrement. Arrivé à son domicile, il découvre le corps de la jeune femme, victime d’un abject serial killer. Un livreur déboule à son tour sur la scène de crime, hypnotisé et fasciné par ce qu’il voit. Le maître de Feng Shui prédit au garçon un avenir sombre et meurtrier. Mais cette fois, il jure de tout faire pour changer le cours des choses. Sauf que l’inspecteur chargé de l’enquête est convaincu que le livreur est un psychopathe-né dont la soif de sang ne peut être arrêtée…

Si, sur le papier, le film produit par Johnnie To et écrit par l’un des scénaristes récurrents de ce dernier, Yau Na-hoi (The Mission, Election) sied parfaitement aux styles nihilistes du réalisateur, on ne va pas se mentir en affirmant que, de notre côté, ce fut une grosse déception lors de sa vision tant le film semble brouillon et mal fagoté (les effets numériques sont horribles). Reste néanmoins l’interprétation toujours impeccable de Gordon Lam et du nouveau venu Lokman Yeung.

On attendra donc avec plus d’excitation la sortie de City of Darkness dont le distributeur Metropolitan Filmexport vient d’avancer sa sortie au 14 août.

Dans les années 80, le seul endroit de Hong Kong où la loi britannique ne s’appliquait pas était la redoutable citadelle de Kowloon, une enclave livrée aux gangs et aux trafics en tous genres…

Le film est une adaptation du manhua (manga chinois) culte du même nom d’Andy Seto. Dans un style « manhua » déjà initié par Stephen Chow pour Kung Fu Hustle et Wilson Yip pour Dragon Tiger Gate, Soi Cheang semble avoir monté l’intensité à un niveau désormais rare à Hong-Kong. 

Pour cela, il s’est entouré de l’un des meilleurs chorégraphes de combat actuels au monde, Kenji Tanigaki, le gars qui a redéfini le style de Donnie Yen avec SPL. Parmi ses faits d’armes, on lui doit également les superbes combats de la saga des Kenshin.

Niveau casting, le film fait fort également et réunit Louis Koo, Sammo Hung, Richie Jen, Raymond Lam (Detective vs. Sleuths), Terrance Lau (Anita), Philip Ng (Birth of the Dragon), Cheung Man Kit (Raging Fire), Kenny Wong (la trilogie des Breakout Brothers) et l’actrice Fish Liew (Anita).

En Chine, le film d’action cumule actuellement 92M$ de recettes et confirme l’attrait du cinéma HK sur le continent chinois après le succès l’année dernière du thriller Detective Vs Sleuths (105M$).

Avec 10,5M$ de recettes à Hong-Kong, City of Darkness se classe deuxième film de l’histoire du box-office HK pour un film en langue chinoise derrière le thriller A Guilty Conscience (env. 15M$). Depuis une bonne quinzaine d’années, le public de Hong-Kong privilégie les productions américaines, dont le record est détenu par Avengers : Endgame avec 28,5M$.

Photo de couverture : ©Maxppp

À Propos de Tirry

Créateur et rédacteur en chef de Celestial Empire, connu également pour être le tenancier du site Jackie Chan France

À LIRE AUSSI

La fresque de Zhang Yimou FULL RIVER RED débarque au cinéma en France cet été !

Plus gros carton du box-office chinois de l’année dernière avec 626M$ de recettes, Full River …

4 commentaires

  1. « On attendra donc avec plus d’excitation la sortie de City of Darkness dont le distributeur Metropolitan Filmexport vient d’avancer sa sortie au 14 août. »
    Une sortie Blu-Ray ou cinéma ?

  2. Mad Fate, je vais faire l’impasse. Il a effectivement un peu déçu de notre côté aussi et j’attendrais un blu-ray. Mais City of Darkness, j’irais clairement le voir au ciné, c’est obligé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *